50 ans Rempart 1966 - 2016

  • Mettre le diaporama en pause

Recherche avancée

Collection

Glossaire de A à I

B

Babillard (ou Crayon), n. m. (Mou­lins) Carré du gros fer qui donne le mouvement à l'auget* pour faire s'écouler les grains.
Badigeon, n. m. (Peintures mur.) enduit de faible épaisseur, fréquemment composé de sable très fin et de chaux, pouvant servir de fond (intonaco si l'on peint à frais).
Baie, n. f. (Demeures méd.) Vide pratiqué dans un mur pour faire une porte ou une fenêtre.
Baignoire (ou cockpit), n. f. (Navi­res) Sur un yacht à voiles, emplace­ment creux, derrière le rouf*, où se tient le barreur*.
Bajoyer, n. m. (Canaux) Mur latéral de soutènement d'une chambre (ou sas*) d' écluse*.
Balancine, n. f. (Navires) Cordage soutenant par le haut les extrémités d'une vergue*.
Baleston, n. m. (Navires) Nom médi­terranéen de la livarde*.
Bancloque, (Cloches) Dans le nord et l'est de la France, cloche servant au rassemblement des habitants des communes et aux annonces publiques, principalement à dees fins civiles.
Baptême, (Cloches) Cérémonie religieuse consacrant la cloche à sa fonction sacrée.
Baptistère, n. m. (Quartier cathéd.) Edifice conçu pour administrer le baptême et construit dans le proche voisinage d'une cathédrale*.
Barbacane, n. f. (Chât. forts, Places  fortes)Ouvrage semi-circulaire placé devant une porte principale  dans le fossé pour protéger l'accès.
Barbette (en), n. f. (Navires, Places  fortes) Se dit d'une batterie* non  protégée par le dessus, c'est-à-dire  à ciel ouvert.
Barlotière, n. f. (Vitrail) Élément de l'armature qui consiste en une barre de fer en T destinée à maintenir le vitrail dans la fenêtre.
Barque, n. f. (Navires) Type de grée­ment des navires à trois mâts et plus, dans lequel l'artimon* porte des voiles auriques* et les autres mâts des voiles carrées*.
Barre, n. f. (Navires) Levier qui  actionne le gouvernail *.
Barreur, n. m. (Navires) Homme de barre, celui qui tient la barre*.
Barrot (ou bau), n. m. (Navires) Poutre transversale supportant le  pont.
Basse-cour (ou bayle) , n. f. (Chât. forts) Cour extérieure au château mais protégée, sous lui, par des­ remparts * .
Bastide, n. f. (Demeures méd.) Au Moyen Âge, ville neuve éventuelle­ment fortifiée.
Bastille, n. f. (Chât. forts) Ouvrage temporaire placé généralement en face des tours et portes par l'atta­quant lors d'un siège.
Bastion, n. m. (Places fortes, Villes neuves) Ouvrage pentagonal rem­paré faisant saillie sur une enceinte* .
Batardeau, n. m. 1) (Places fortes) digue en maçon­nerie limitant la partie en eau d'un fossé; 2) (Chem. et ponts) ouvrage de pro­tection en bois ou en terre permettant de travailler à l'abri de l'eau en site aquatique.
Bathyscaphe, n. m. (Navires) Sous­-marin d'observation descendant à de très grandes profondeurs (plus de 1 000 m).
Battant, (Cloches) Pièce métallique suspendue à l'intérieur de la cloche et frappant ses parois intérieures (lèvres), notamment lors d'une sonnerie en volée*. Composé d'une tête de battant* (anneau*), d'un fût, d'une boule* (ou masse) et d'une chasse*, il peut être forgé, soudé ou matricé. Son poids est environ le vingtième de la cloche. Il est relié à la cloche par une ceinture appelée baudrier*. Synonyme de langue.
Batterie, n. f. 1) (Navires) rangée de canons à bord d'un navire ; 2) (Places fortes) emplacement aménagé pour recevoir un groupe de canons tirant dans une direction commune.
Battoir (ou foulon), n. m. (Moulins) Instrument qui sert à battre, à fouler.
Baudrier, (Cloches) Ceinture de cuir (aujourd'hui renforcée par une plaque métallique) fixée en tête de battant* et entourant la bélière*, reliant ainsi le battant* à la cloche. Synonyme de brayer*, chape de battant, anneau de cuir.
Beaupré, n. m. (Navires) Mât très incliné sur l'étrave* (il n'entre pas dans le nombre de mâts d'un navire).
Beffroi, n. m. 1) (Moulins) support des meules* d'un moulin à eau ; 2) (Chât. forts) tour de bois dressée par l'assaillant devant la muraille d'un château fort ; 3) (Cloches) charpente en bois ou métal, indépendante de la maçonnerie et servant à soutenir les cloches/tour civile garnie de cloche(s) et souvent d'une horloge communale, pouvant servir de donjon municipal et de porte de ville.
Bélière, (Cloches) Anneau métallique inséré dans le cerveau* de la cloche pour servir à suspendre le battant*; synonyme de boucle, porte-battant, colombelle.
Berthelot, n. m. (Navires) Espèce de  beaupré* méridional.
Bette, n. f. (Navires) Petit bateau de pêche de la région marseillaise.
Bief, n. m. 1) (Canaux) partie d'un canal navi­gable comprise entre deux éclu­ses* ; bief d'amont : le plus haut; bief d'aval : le plus bas; 2) (Moulins) canal de dérivation ou retenue d'eau qui conduit les eaux vers le moteur hydraulique.
Billon, n. m. (Monnaies méd.) 1) toutes les monnaies, bonnes ou mauvaises, destinées à être refon­dues ; 2) monnaie d'argent de bas titre.
Billonnage, n. m. (Monnaies méd.) Trafic illégal sur des monnaies fausses et défectueuses.
Blocage, n. m. (Chât. forts) Matériaux pressés et maçonnés remplissant l'intervalle entre les deux pare­ments* d'un mur.
Bluteau, n. m. (Moulins) Petite blute­rie* primitive.
Bluterie (ou blutoir), n. f. (Moulins) Appareil qui sert à tamiser, à bluter.
Boitard, n. m. (Moulins) Pièce en bois ou en fonte scellée dans l'oeillard* de la meule dormante*.
Bonnette, n. f. (Navires) Voile carrée supplémentaire qu'on établit sur le côté des voiles carrées* principales pour augmenter la surface de voi­lure par beau temps.
Bord, (Cloches) Partie la plus épaisse de la paroi d'une cloche, synonyme de bourrelet.
Bordage, n. m. (Navires) Planche recouvrant la membrure* et formant la coque (cf. clin* et franc-bord*).
Bordé, n. m. (Navires) Ensemble des  bordages* formant la coque.
Borie, n. f. (Pat. rural) Cabane de ber­ger ou de vigneron en pierres sèches  dans le sud de la France.
Bossage, n. m. (Chât.forts, Demeures méd., Pat. rural) Pierre taillée de sorte que, sur sa face extérieure, sa partie centrale offre une protubérance par rapport à ses bords.
Bossoir, n.m. (Navires) 1) pièce enseillie de chaque côté de la proue* où l'ancre est suspendue ; 2) sorte de potence où l'on suspend une embarcation.
Bouchain, n.m. (Navires) Partie arrondie de la coque qui unit le fond aux parties verticales (muraille).
Boucharde, n.f. (Moulins) Marteau dont les deux têtes sont armées de pointes à entamer la pierre.
Bouche, (Cloches) Ouverture inférieure du vase* de la cloche.
Bouche-trou, n. m. (Vitrail) Pièce de verre ancienne réemployée pour réparer une casse.
Boudine, n. f. (Vitrail) Empreinte cir­culaire légèrement en relief, qui reste au centre de la cive* après que le verrier a détaché le pontil*.
Bouge, n. m. (Navires) Courbure convexe et transversale du pont.
Boule, (Cloches) Synonyme de masse, partie ronde ou renflée du battant* percutant la cloche.
Boulevard, n. m. (Places fortes) Terme générique désignant un ouvrage porteur d'artillerie ajouté en avant d'une fortification plus ancienne.
Boulin, n. m. 1) (Pat. rural) petite niche ronde, souvent en poterie, où s'abritent les pigeons à l'intérieur d'un pigeon­nier ; 2) (Places fortes, Chât. forts) pièce de bois horizontale d'un échafau­dage dont l'embout vient se fixer dans la maçonnerie; trou de boulin : trou laissé par cette poutrelle après qu'on l'a déposée.
Bouline, n. f. (Navires) Manœuvre (cordage) servant à porter plus au vent le bord d'une voile.
Bourdon, (Cloches) (Plus) grosse cloche (d'un ensemble) au son grave/son entendu après le fondamental*.
Bout-dehors (ou boute-hors), n. m. (Navires) Petit mât (souvent amo­vible) qui sert de beaupré* sur cer­tains petits voiliers.
Braie, n. f. 1) (Moulins) poutre réglable en hau­teur qui soutient la meule courante* par l'intermédiaire du petit-fer*; 2) (Places fortes) enceinte basse doublant à l'extérieur la muraille.
Braillard, (Cloches) dans le sud de la France, synonyme de tocsin*, cloche de forme très évasée, au son nasillard donnant l'alerte.
Brassage, n. m. (Monnaies méd.) Revenu accordé au maître d'atelier pour couvrir les frais de fabrication de la monnaie.
Brayer, (Cloches) Synonyme de baudrier*.
Bretèche, n. f. 1) (Demeures. méd.) petite construc­tion en encorbellement* sur une façade, sorte de balcon ; 2) (Chât. forts) saillant de pierre permettant le jet vertical de projec­tiles par des trous parallèles au mur.
Brève, n. f. (Monnaies méd.) Quantité de flans* remis au monnayeur pour être frappés.
Bricole, n. f. (Navires) Tendance à l'instabilité d'un navire.
Brides, (Cloches) Synonyme de ferrures*, suspensions, ensemble de pièces métalliques reliant les anses* de la cloche au mouton*.
Brigantine, n. f. (Navires) Voile tra­pézoïdale enverguée sur la corne* d'artimon*.
Burin/Burinage, (Cloches) technique d'acordage* ou de fnition de la cloche au moyen d'un durin. Voir accordage*.






REMPART, association reconnue d'utilité publique. 1, rue des Guillemites - 75004 Paris France

  • Ministère de la culture et de la communication
  • Ministère des affaires étrangères
  • Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports
  • Union Européenne
  • Fondation Patrimoine