Doyenné St Hippolyte

Le doyenné de Saint Hippolyte est daté de la seconde moitié du XIème siècle, il est l'un des rares exemples d'église romane fortifiée. Un doyenné est plus qu'une église, en effet, avec la forte expansion du domaine Clunysois sont apparus des domaines de gestion pour le compte de l'abbaye. Ainsi un doyenné, en plus d'être un lieu de vie monastique, sert à centraliser la gestion des terres environnantes pour le compte de l'abbaye mère, Cluny. Cette dernière, en déléguant ainsi la gestion de ses terres assurait par sa présence dans le territoire parfois enclin aux querelles. Les moines de Saint-Hippolyte ont donc eu pour rôle de contrôler et de gérer l'exploitation des terres attenantes au domaine c'est pourquoi l'établissement regroupe des compétences à la fois économiques, judiciaires et religieuses. Un doyenné est donc, au XIème siècle un lieu de grande importance, de surcroît le site susdit avait la particularité d'être une exploitation viticole, devant approvisionner en vin toutes les fêtes et manifestation ayant lieu à Cluny.

Le doyenné de Saint-Hippolyte possède une seconde particularité, il est fortifié. C'est au XIIIème siècle que sont entrepris ces travaux de fortification en se traduisant par la construction de grosses maçonneries de part et d'autre du clocher.

Ces travaux n'ont aucune utilité militaire, il s'agit simplement pour Cluny de montrer aux seigneurs voisins, de Brançion, qu'elle est présente et surtout puissante.

L?effondrement du toit de la nef n'est pas précisément daté, ce qu'il y a de sûr, c'est que l'édifice est en partie ruiné depuis très longtemps, probablement depuis le XVème siècle, ce qui n'est pas sans lui rajouter un charme certain.

En ce début de XXIème siècle, l'église appartenait à un particulier dont l'ensemble des bâtiments constituait le doyenné visible sur la première image. Ne pouvant pas s'atteler à sa conservation, il l'a cédée pour l?euro symbolique à la commune de Bonnay en 2003, année durant laquelle s'est rapidement crée l'association du Renouveau de Saint-Hippolyte.

D'emblée son but est la mise en valeur du site qui, bien que classé depuis le 10 septembre 1913, est à l'état d'abandon depuis longtemps. Heureusement, les premiers travaux entrepris dans les années 1970 par les premiers chantiers REMPART ont permis de réellement remémorer aux habitants et aux visiteurs la beauté et le charisme de l'édifice déjà oubliés. Le travail restait considérable en ce début de XXIème siècle.

Cet objectif de mise en valeur repris par le Renouveau de Saint-Hippolyte répond à plusieurs motivations. Tout d'abord, permettre aux habitants de Bonnay et du hameau de Saint-Hippolyte de se réapproprier le site, ensuite il s'agit de faire parler du site le plus possible. Cela passe par l'organisation de manifestation et ainsi s'inscrire dans le cadre du XIème centenaire de la fondation de Cluny.

+

Localisation : 71460 Bonnay / Bourgogne-Franche-Comté / France