Agenda

  1. Accueil
  2. Agenda
  • Journée Internationale de l'Education+ d'info

    L'éducation est un droit humain

    Le droit à l'éducation est inscrit dans l'article 26 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui exige que l'enseignement élémentaire soit gratuit et obligatoire. La Convention relative aux droits de l'enfant, adoptée en 1989, demande de plus que les pays rendent l'enseignement supérieur accessible à tous.

    L'éducation est essentielle au développement durable

    Avec l'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030 en septembre 2015, la communauté internationale reconnaît que l'éducation est aussi un facteur indispensable pour le succès de tous ses 17 objectifs. Elle y consacre un objectif à part entière, l'objectif de développement durable n°4, qui veut « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

    Éducation universelle : enjeux et défis

    L’éducation offre aux enfants la possibilité de sortir de la pauvreté et de s’engager sur la voie d’un avenir prometteur. Cependant, dans le monde, plus de 265 millions d’enfants ne sont actuellement pas scolarisés. Plus d'un cinquième d’entre eux sont en âge de fréquenter l’école primaire.

    La pauvreté, la discrimination, les conflits armés, les situations d’urgence et les effets du changement climatique sont autant de facteurs qui rendent l'accès à l'école difficile. La migration et les déplacements forcés affectent aussi négativement l'éducation des enfants, comme le montre l'édition 2019 du Rapport mondial de suivi sur l'éducation. À ces défis se sont ajoutés le manque de soutien des enseignant(e)s, l'absence de données sur les personnes exclues de l'éducation, les infrastructures inappropriées, le manque de volonté politique et de soutien communautaire, le financement non ciblé et le manque de  mécanismes de suivis, comme l'a souligné l’édition 2020 du rapport

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/education-day

  • Commissions et CA+ d'info

    Toute la journée

    Les commissions du jour :

    • Éthique et Intégrité
    • Insertion
    • Relations Internationales
  • Séminaire ARPP

    Toute la journée

  • Semaine d'Info Pro Cotravaux+ d'info

    de 10h à 12h

    en ligne

    Comme chaque année, les associations du réseau Cotravaux organisent la semaine d'information dédiée aux professionnels de l'insertion et de la jeunesse

  • Webinaire nouveaux membres+ d'info

    de 18h à 20h

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Webinaire Les animateurs de chantiers+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Groupe de travail Catalogue

    de 9h30 à 12h30

  • Formation de Formateurs BAFA

    Toute la journée

  • Webinaire Service Civique

    de 18h à 20h

  • Journée Internationale des Femmes+ d'info

    Toute la journée

    Génération Égalité d'ici à 2030

    La Journée internationale des femmes est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. C'est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l'avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes.

    Le monde a réalisé des avancées sans précédent, mais aucun pays n’a encore atteint l’égalité des sexes.

    Il y a cinquante ans, nous sommes allés sur la Lune ; au cours de la dernière décennie, nous avons découvert de nouveaux ancêtres de l’humanité et photographié un trou noir pour la première fois.

    Dans le même temps, des restrictions légales ont empêché 2,7 milliards de femmes d’accéder au même choix que les hommes en matière d’emploi. Moins de 25 % des parlementaires étaient des femmes en 2019; et une femme sur trois fait toujours l’expérience d’une violence basée sur le genre.

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/womens-day

  • Webinaire Ethique et Intégrité+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Formation de Formateurs MH et Péda

  • Mise en ligne des chantiers d'été

    Toute la journée

    en ligne

  • Journée Mondiale du Recyclage+ d'info

    Toute la journée

    La journée mondiale du recyclage, le 18 mars, est l’occasion de revenir sur #LesBonnesHabitudes en matière de tri et de recyclage et les avancées prévues dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.

    Le 11 janvier dernier, le ministère de la Transition écologique, l’Ademe et les éco-organismes lançaient la campagne #LesBonnesHabitudes, destinée à valoriser et encourager la mise en place des 3R : Réduire, Réutiliser, Recycler. L’objectif est d’aider les Français à progresser dans la voie d’une consommation plus responsable, en prenant de bonnes habitudes sur la réduction de leurs déchets, la réutilisation de leurs objets et les gestes de tri à adopter pour permettre un recyclage efficace. 

    Trier ses déchets, c’est en effet leur donner la possibilité d’être recyclés pour avoir une deuxième vie. Toutefois, la multiplicité d’informations sur les emballages, les consignes de tri et les couleurs de poubelles, qui peuvent différer d’une commune à une autre, sont des facteurs pouvant entrainer des erreurs de tri et, par conséquence, engendrer une collecte et un recyclage moins performants.

    Plus d'infos : https://www.ecologie.gouv.fr/journee-mondiale-du-recyclage-2021

  • Semaine sans pesticides "Ensemble cultivons l’avenir"+ d'info

    Toute la journée

    Depuis 2005, la Semaine Pour les Alternatives aux Pesticides a lieu chaque année du 20 au 30 mars : ces dates sont symboliques car ce sont les 10 premiers jours du printemps, soit le retour des oiseaux et du beau temps, mais surtout des épandages dans les champs. C’est pourquoi nous souhaitons profiter de ce moment pour montrer que les pesticides ne sont pas une fatalité et qu’il est possible de s’en passer.

     

    La SPAP répond à trois objectifs :

    • INFORMER les citoyens sur les risques des pesticides de synthèse pour notre santé et pour notre planète
    • PROMOUVOIR des solutions alternatives pour vivre, consommer et produire plus durablement
    • FÉDÉRER un réseau d’acteurs et mobiliser un public toujours plus large

    La SPAP est coordonnée au niveau national par l’association Générations Futures et rassemble une cinquantaine d’organisations partenaires françaises et internationales.
    Mais les évènements, eux, sont organisés localement par des acteurs du territoire : associations, collectivités territoriales, entreprises, syndicats, écoles, assos étudiantes : tout le monde peut mettre en place une action dans le cadre de la SPAP !

    https://www.generations-futures.fr/

     

    Plus d'infos : https://www.semaine-sans-pesticides.fr/

  • Journée Internationale pour l'Elimination de la Discrimination Raciale+ d'info

    Toute la journée

    La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (en Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d'une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l'apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l'Assemblée générale a engagé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale (Résolution 2142 (XXI)).

    En 1979, l’Assemblée générale a adopté un Programme d’activités à entreprendre au cours de la seconde moitié de la Décennie de la lutte contre le racisme et la discrimination raciale (A/RES/34/24). À cette occasion, l’Assemblée générale a décidé qu’une semaine de solidarité avec les peuples en lutte contre le racisme et la discrimination raciale, commençant le 21 mars, sera organisée chaque année par l’ensemble des États.

    Le régime d'apartheid de l'Afrique du Sud a été supprimé depuis 1966. Les lois et pratiques racistes ont été abolies dans de nombreux pays et nous avons créé un cadre international de lutte contre le racisme se fondant sur la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale. Cette convention va bientôt être ratifiée de façon universelle même si dans toutes les régions, trop d'individus, de communautés et de sociétés souffrent encore de l'injustice et des préjugés causés par le racisme.

    La discrimination raciale

    La discrimination raciale et ethnique se manifeste chaque jour, entravant tout progrès pour des millions de personnes dans le monde entier. Le racisme et l'intolérance peuvent prendre diverses formes – depuis le refus aux individus des principes fondamentaux d'égalité jusqu'à l'incitation à la haine raciale qui peut conduire au génocide –, qui toutes sont susceptibles de détruire des vies et de briser des communautés. La lutte contre le racisme est une question prioritaire pour la communauté internationale et se place au centre de l'action du Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

    L'Organisation des Nations Unies se préoccupe de cette question depuis sa fondation et l'interdiction de la discrimination raciale est inscrite dans tous les instruments internationaux de base relatifs aux droits humains. Elle impose des obligations aux États et les charge d'éliminer la discrimination dans les domaines public et privé. Le principe de l'égalité exige aussi des États qu'ils adoptent des mesures spéciales pour éliminer les conditions qui causent ou aident à perpétuer la discrimination raciale.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/end-racism-day

  • Journée Internationale des Forêts+ d'info

    Toute la journée

    Trop précieuses pour pouvoir les perdre

    Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un carnet, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie, et de nombreux autres, sont liés d'une manière ou d'une autre aux forêts.

    Les forêts, leur gestion et l'utilisation durables de leurs ressources sont des éléments essentiels dans la lutte contre les changements climatiques et permettent de contribuer à la prospérité et au bien-être des générations actuelles ou futures. Les forêts jouent également un rôle crucial dans la réduction de la pauvreté et dans la mise en oeuvre des 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

    Pourtant, malgré ces précieux avantages écologiques, économiques, sociaux et sanitaires, la déforestation mondiale se poursuit à un rythme alarmant.

    La restauration des forêts

    Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des forêts, les pays sont encouragés à entreprendre des initiatives locales, nationales ou internationales impliquant les forêts, telles que des campagnes visant à planter des arbres. 

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/forests-and-trees-day

  • Journée Mondiale de l'Eau+ d'info

    Toute la journée

    L'importance de l'eau

    La Journée mondiale de l'eau, qui a lieu le 22 mars de chaque année depuis 1993, est une célébration des Nations Unies qui met l'accent sur l'importance de l'eau douce.

    La Journée mondiale de l'eau célèbre l'eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l'eau salubre. Il s'agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l'eau. L'un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l'eau est de soutenir la réalisation de l'objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d'ici à 2030.

    Valoriser l'eau

    Le développement économique et l’augmentation de la population mondiale signifient que l’agriculture et l’industrie ont de plus en plus besoin d’eau et que la production d’énergie gourmande en eau augmente pour répondre à cette demande. Les changements climatiques rendent également les ressources en eau plus instables et contribuent à la pollution.

    Alors que les sociétés s’emploient à concilier les demandes en eau, les intérêts d’un grand nombre de personnes ne sont pas pris en compte.

    Cette année, la Journée mondiale de l'eau a pour thème la signification de l'eau pour les populations, sa véritable valeur et la manière dont nous pouvons mieux protéger cette ressource vitale. La valeur de l’eau dépasse largement son prix : l’eau a une valeur incalculable et complexe que ce soit pour notre foyer, notre culture, notre santé, notre éducation, notre économie ou l’intégrité de notre environnement naturel. Si nous négligeons ne serait-ce que l’un de ces aspects, nous risquons de mal gérer cette ressource limitée qui est irremplaçable.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/water-day

  • Journée de préparation de Chantiers

    Toute la journée

  • Commissions et CA+ d'info

    Toute la journée

    Commissions du jour :

    • handicap

     

  • Correspondants Régionaux

    Toute la journée

  • Journées Européennes des Métiers d’Art + d'info

    Toute la journée

    Journées Européennes des Métiers d’Art 

    Après deux années éloignées de l’essence même des Journées Européennes des Métiers d’Art, l’INMA œuvre à remettre à l’honneur les rencontres, échanges et démonstrations de savoir-faire avec les professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant.

    Lors de la seizième édition qui se tiendra du 28 mars au 3 avril 2022 autour du thème « Nos mains à l’unisson », l’INMA battra la mesure, tel un chef d’orchestre, autour de l’humain, du faire-ensemble et de l’européanité des gestes des métiers d’art. 

    Il y a dans les métiers d’art une énergie universelle, des savoir-faire, des gestes, des connaissances transmises de main en main, de génération en génération, depuis les débuts de l’humanité. La crise sanitaire de 2020-2021 a profondément bousculé nos liens. Nous avons dû nous résoudre à nous éloigner, ne plus toucher, ne plus sentir, ne plus se voir. Les réseaux humains ont été mis en veille, l’isolement et l’incertitude ont frappé de plein fouet celles et ceux ayant à cœur le tangible, la matière et la transmission : les professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant.

    Plus que jamais, en 2022, dans les ateliers, les mains se lieront et se serreront au gré des collaborations, des initiations et des retrouvailles. Ce sont ces mains qui savent, qui transforment et transmettent. Elles sont l’outil premier de l’artisan d’art, son métronome et son instrument. Elles rythment la cadence de fabrication, passant du croquis à la réalisation, magnifiant les matières, pour offrir une création harmonieuse, savant mélange de tradition et d’innovation.

    Lors des JEMA 2022, sur tous les territoires et dans toutes les langues, les professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant raconteront leur passion d’une même voix, d’une même main, à l’unisson. 

    https://www.journeesdesmetiersdart.fr/a-propos-des-jema

     

    Citoyennes, populaires et fédératrices, les JEMA s’adressent aux publics venant de tous horizons, petits et grands et aux profils multiples : amateurs, curieux, arpenteurs, esthètes, collectionneurs, consommateurs…

    Dépôt des candidatures pour la programmation à partir de début décembre 2021 et jusqu'au 31 janvier 2022 (23h59).

     

     

     

  • Commission Pédagogie

    de 10h à 12h

  • Réunion d'info - structures sociales

    de 14h à 16h

  • Salon grand public COTRAVAUX

    Toute la journée

  • Webinaire Comptabilité+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Journée Mondiale de l'Art+ d'info

    Toute la journée

    La proclamation de la Journée mondiale de l'art, visant à promouvoir le développement, la diffusion et la jouissance de l'art, a eu lieu lors de la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO en 2019.

    L'art nourrit la créativité, l'innovation et la diversité culturelle pour tous les peuples du monde et joue un rôle important dans le partage des connaissances et l'encouragement de la curiosité et du dialogue. Autant de qualités que l'art a toujours eues et qu’il aura toujours si nous continuons à soutenir des environnements qui favorisent et protègent les artistes et la liberté artistique. Dans ce sens, le développement de l'art contribue également à la réalisation d'un monde libre et pacifique.

    Le 15 avril de chaque année, les célébrations de la Journée mondiale de l'art contribuent à renforcer les liens entre les créations artistiques et la société, à promouvoir une meilleure prise de conscience de la diversité des expressions artistiques et à mettre en valeur la contribution des artistes au développement durable. C’est également l'occasion de remettre en lumière l'éducation artistique dans les écoles car la culture peut ouvrir la voie à une éducation inclusive et équitable.

    Il y a beaucoup à apprendre, à partager et à célébrer à l'occasion de la Journée mondiale de l'art et l'UNESCO invite chacun à y participer par des activités telles que des débats, des conférences, des ateliers, des manifestations culturelles, des présentations ou des expositions.

    MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

    "Rapprocher, inspirer, apaiser, partager : autant de pouvoirs de l’art dont l’importance se révèle encore plus criante en ces temps de pandémie de COVID-19. Alors que des centaines de milliers de personnes sont affectées directement par le virus, que des milliards d’autres sont confinées ou en première ligne face à la pandémie, cette Journée mondiale nous rappelle à point nommé que l’art a la capacité d’unir et de tisser des liens en temps de crise."

    — Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

    Plus d'infos : https://fr.unesco.org/commemorations/worldartday

     

  • Journée Internationale des Monuments et des Sites+ d'info

    Toute la journée

    Depuis 1982, ICOMOS célèbre, chaque année, le 18 avril, la « Journée internationale des monuments et sites », dont la création a été approuvée par la 22e Conférence générale de l’UNESCO en 1983.

    L’objectif de la Journée internationale des monuments et sites est d’encourager les communautés locales et les individus à travers le monde à considérer l’importance du patrimoine culturel dans leurs vies, leurs identités et leurs communautés, et de promouvoir la prise de conscience de sa diversité et de sa vulnérabilité et des efforts nécessaires pour le protéger et le conserver.

    Le 18 avril est célébré partout dans le monde par un large éventail d’organisations et un grand nombre de Comités nationaux et Comités scientifiques internationaux de l’ICOMOS. Les activités comprennent, entre autres, des conférences et colloques scientifiques, des expositions, des concours de photographie, des excursions, des conférences de presse, l’attribution de prix, la publication de communiqués de presse et d’articles de magazine et la projection de films.

     

    #JIMS

    #droitsculturels

    #missionpatrimoine

    Plus d'infos : https://www.icomos.org/fr

    Source : https://whc.unesco.org/

     

  • Journée mondiale du livre et du droit d'auteur+ d'info

    Toute la journée

    POURQUOI LIRE EST PLUS IMPORTANT AUJOURD'HUI QUE JAMAIS!

    Au cours de l'année dernière, alors que la plupart des pays ont connu des périodes de confinement les gens ont dû limiter leur temps passé à l'extérieur.Les livres se sont avérés être des outils puissants pour combattre l'isolement, renforcer les liens entre les personnes, élargir nos horizons, tout en stimulant notre esprit et notre créativité. Dans certains pays, le nombre de livres lus a doublé.  

    Pendant le mois d'avril et tout au long de l'année, il est essentiel de prendre le temps de lire seul ou avec ses enfants. C'est le moment de célébrer l'importance de la lecture, de favoriser l'épanouissement des enfants en tant que lecteurs et de promouvoir l'amour de la littérature tout au long de la vie et l'intégration dans le monde du travail. 

    Grâce à la lecture et à la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, le 23 avril, nous pouvons nous ouvrir aux autres malgré la distance, et nous pouvons voyager grâce à l'imagination. 

    Dans le cadre de la préparation de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, l'UNESCO vous encourage à vous lancer des défis, à explorer de nouveaux sujets, formats, etc... de vous mettre au défi, d'explorer de nouveaux sujets, formats ou genres qui sortent de votre ordinaire. Notre objectif est d'inciter les gens à lire, et de s'amuser en le faisant ! C'est maintenant l'occasion de le faire :

    Pour célébrer la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur de cette année, l'UNESCO a créé un défi sur les couvertures de livres Bookfacechallenge (link is external)

     

    Les couvertures de livres sont incroyablement importantes et jouent un rôle essentiel dans nos décisions d'achat. Nous sommes tous extrêmement critiques à l'égard des couvertures. La pandémie nous a également rappelé l'importance des livres et de la lecture pour se réconforter et s'évader, nous en avons tous eu besoin cette année.

    Rejoignez la communauté des lecteurs pour le BookfaceChallenge(link is external) de la Journée mondiale du livre !

    Nous invitons alors les élèves, les enseignants, les lecteurs du monde entier ainsi que l'industrie du livre et les services de bibliothèque à témoigner et à exprimer leur amour de la lecture en participant à ce défi.

     

    Plus d'infos : https://fr.unesco.org/commemorations/worldbookday

     

     

  • BAFA : session de Formation générale

    Toute la journée

    Château de Villandraut (Nouvelle-Aquitaine)

  • Africa Heritage Day

    Toute la journée

  • Journée de l'Europe+ d'info

    Toute la journée

    Le 5 mai

    En 1964, le Comité des Ministres a institué le 5 mai, date de création du Conseil de l'Europe, comme Journée de l'Europe.

    Le 9 mai

    L'Union européenne fête la journée de l'Europe le 9 mai. Il s'agit de la date anniversaire de la Déclaration Schuman de 1950, considérée comme l'acte de naissance de ce qui est aujourd'hui l'Union européenne.

    Mai - mois de l'Europe

    Depuis une dizaine d'années le Conseil de l'Europe s'associe à la Ville de Strasbourg et à de nombreux partenaires locaux pour fêter l'Europe pendant le mois de mai.  Des manifestations sont organisées (village européen, conférences, événements sportifs, expositions etc.) pour faire connaître au grand public les actions des Institutions européennes et des associations strasbourgeoises œuvrant pour la promotion des valeurs européennes.

     

    Plus d'infos : https://www.coe.int/fr/web/portal/5-may-europe-day

     

     

  • Webinaire Education Artistique et Culturelle+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Journée Internationale du Vivre-Ensemble+ d'info

    Toute la journée

    Unis dans la différence et dans la diversité

    Vivre ensemble en paix, c'est accepter les différences, être à l'écoute, faire preuve d'estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d'harmonie.

    Le 8 décembre 2017, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution A/RES/72/130 proclamant le 16 mai Journée internationale du vivre-ensemble en paix. Cette journée est un moyen de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l'inclusion, de la compréhension et de la solidarité, et l'occasion pour tous d'exprimer le désir profond de vivre et d'agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité, en vue de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l'harmonie.

    Les États Membres sont invités à continuer d'agir en faveur de la réconciliation afin de contribuer à la paix et au développement durable, notamment en collaborant avec les communautés, les chefs religieux et d'autres parties prenantes, en prenant des mesures de réconciliation et de solidarité et en incitant les êtres humains au pardon et à la compassion.

    Culture de paix

    Après la Seconde Guerre mondiale, l'Organisation des Nations Unies a été créée avec des objectifs et des principes qui visent surtout à préserver les générations futures du fléau de la guerre. L'un de ces objectifs est de parvenir à une coopération internationale pour résoudre les problèmes internationaux d'ordre économique, social, culturel ou humanitaire et promouvoir et encourager le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion.

    L'adoption par l'Assemblée générale le 15 janvier 2018 de la résolution A/RES/72/130 proclamant le 16 mai Journée internationale du vivre-ensemble en paix s'incrit dans le cadre :

    • de la Charte des Nations Unies, notamment les buts et les principes qui y sont énoncés, en particulier la volonté résolue de préserver les générations futures du fléau de la guerre ; et
    • de la Déclaration et du Programme d'action en faveur d'une culture de paix, qui sont le cadre universel dans lequel la communauté internationale, particulièrement le Système des Nations Unies, doit promouvoir une culture de paix et de non-violence pour le bien de l'humanité, en particulier celui des générations à venir.

    La paix n'est pas simplement l'absence de conflits, mais est un processus positif, dynamique, participatif qui favorise le dialogue et le règlement des conflits dans un esprit de compréhension mutuelle et de coopération. Il importe donc de respecter et de comprendre la diversité des religions et des cultures dans le monde, de préférer le dialogue et la négociation à l'affrontement et de s'entraider. C'est dans cet esprit que de nombreuses autres résolutions ont été adoptées au titre du point de l'ordre du jour intitulé « Culture de paix », telles que :

    • la résolution A/RES/52/15 du 20 novembre 1997, dans laquelle elle a proclamé l'an 2000 Année internationale de la culture de la paix ;
    • la résolution A/RES/53/15 du 10 novembre 1998, dans laquelle elle a proclamé la période 2001-2010 Décennie internationale de la promotion d'une culture de la paix et de la non-violence au profit des enfants du monde ;
    • la résolution A/RES/71/252 du 23 décembre 2016, sur la Suite donnée à la Déclaration et au Programme d'action en faveur d'une culture de paix

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/living-in-peace-day

     

     

  • Journée Internationale des Musées+ d'info

    Toute la journée

    Chaque année depuis 1977, l’ICOM organise la Journée internationale des musées (JIM), événement qui représente un moment unique pour la communauté muséale internationale.

    La Journée internationale des musées a pour objectif de sensibiliser la société civile au fait que « les musées sont un moyen important d’échanges culturels, d’enrichissement des cultures, du développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples. » Organisée le 18 mai ou autour de cette même date, les manifestations et activités prévues pour célébrer la Journée internationale des musées peuvent durer une journée, un week-end ou une semaine.

    La JIM a été célébrée pour la première fois il y a 40 ans. Son objectif est clair : diffuser le message que les musées sont un moyen important d’échanges culturels et d’enrichissement des cultures, et d’encourager la compréhension mutuelle, la coopération et la paix entre les peuples. La Journée internationale des musées fédère de plus en plus de musées à travers le monde. L’année dernière, plus de 37 000 musées ont participé à l’événement dans près de 156 pays.

     

    Plus d'infos : https://icom.museum/fr/nos-actions/evenements/journee-internationale-des-musees/

     

     

  • Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier+ d'info

    Toute la journée

    L’objectif de ces journées est d’offrir au grand public l’occasion de mieux connaître le moulin, patrimoine industriel, à travers l’archéologie, l’histoire, l’environnement, ses techniques, ses différentes énergies, ses différentes utilisations d’hier et d’aujourd’hui, ses composantes, les paysages qu’il a pu façonner depuis des centaines d’années, ses hommes et enfin ses différentes reconversions.

    Meule, huile, farine, cidre, chocolat, épices, moutarde, pastille vichy, olives, noix, noisette, sucre, féculerie, vermicellerie, Cassave, poudre, noir animal, trèfle, chanvre, batteuse, faïence, garance, pastel, ocre, lin, soie, perles, fleurs artificielles, canon, sabots, minerai, pierre, batteuse, verrerie, ouaterie, corderie, scierie, carderie, taillanderie, affinerie, forge, martinet, patouillet, boccard, martinet, papeterie, maillerie, pompe, électricité, eau, vent, animal, bateau, marée, bief, déversoir, chaussée, canal de fuite, vannes de décharges, vannes ouvrières, pêcherie, vire-vire.… Derrière chacun de ces mots et bien d’autres encore, se cachent des moulins.

    Nous proposons aux particuliers, aux collectivités, aux associations, propriétaires, animateurs, chercheurs, historiens de participer à ces journées : ouvrir son moulin, (ou le signaler ouvert) organiser un pique-nique, une randonnée, proposer une exposition, une conférence, un rallye…..et bien d’autres manifestations qui pourraient mettre l’accent sur ce patrimoine.

     

    *Le CILAC – Comité d’Information et de Liaison pour l’Archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel

    *Moleriae – L’association a pour objet de mettre en commun et de faire connaître l’industrie meulière et son histoire, ses techniques, ses lieux à travers le monde et notamment le continent européen

    *France Hydro Electricité France Hydro Électricité  (FHE) est le syndicat professionnel représentant la petite hydroélectricité

     

    Plus d'infos : https://www.journees-europeennes-des-moulins.org/presentation-des-journees/

     

     

  • Journée Mondiale pour la Diversité Culturelle+ d'info

    Toute la journée

    Pourquoi la diversité culturelle est-elle importante ?

    La dimension culturelle est présente dans les trois quarts des grands conflits mondiaux. Combler le fossé entre les cultures est urgent et nécessaire pour la paix, la stabilité et le développement.

    La diversité culturelle est une force motrice du développement pour la croissance économique et comme moyen de mener une vie intellectuelle, affective, morale et spirituelle plus satisfaisante. Il existe plusieurs conventions culturelles qui favorisent la promotion de la diversité culturelle, en affirmant son atout indispensable pour éliminer la pauvreté et pour réaliser le développement durable.

    Ces traités internationaux s'efforcent de protéger et de sauvegarder le patrimoine culturel et naturel mondial, dont les sites archéologiques, le patrimoine subaquatique, les collections des musées, le patrimoine immatériel comme les traditions orales et d'autres formes de patrimoine tout en soutenant la créativité, l'innovation et l'émergence de secteurs culturels dynamiques.

    Origines et objectifs de la Journée

    En 2001, l'UNESCO a adopté la Déclaration universelle sur la diversité culturelle et, en décembre 2002, l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution A/RES/57/249, a déclaré le 21 mai comme la Journée mondiale pour la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

    La journée donne l'occasion d'approfondir notre compréhension des valeurs de la diversité culturelle et de favoriser la progression des quatre objectifs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée le 20 octobre 2005 :

    1. Soutenir des systèmes durables de gouvernance de la culture ;
    2. Parvenir à un échange équilibré de biens et services culturels et améliorer la mobilité des artistes et des professionnels de la culture ;
    3. Intégrer la culture dans le développement durable ; et
    4. Promouvoir les droits de l'homme et des libertés fondamentales.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/cultural-diversity-day

     

     

  • Journée Internationale de la Diversité Biologique+ d'info

    Toute la journée

    Les problèmes concernant la biodiversité concernent l'humanité toute entière !

    La diversité biologique – ou biodiversité – est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur Terre et les caractéristiques naturelles qu'elle présente.

    Cette diversité s'explique généralement en termes de la vaste gamme de plantes, d'animaux et de micro-organismes. Mais la biodiversité s'étend également aux différences génétiques à l'intérieur de chaque espèce comme, par exemple, des différences entre des variétés de plantes cultivées et de races de bétail. Les chromosomes, les gènes, et l'ADN déterminent le caractère unique de chaque individu à l'intérieur de chaque espèce.

    La biodiversité offre en outre d’innombrables services, tant au niveau local que mondial. Les poissons assurent 20 % de l’apport protéique à environ trois milliards de personnes. Plus de 80 % de l’alimentation des êtres humains est assurée par des plantes. Près de 80 % des habitants des zones rurales des pays en développement ont recours aux médicaments traditionnels à base de plantes pour les soins de base.

    En effet, c'est la combinaison des formes de vie et leurs interactions les unes avec les autres et avec le reste de l'environnement qui a fait de la Terre un endroit unique et habitable pour les humains. La biodiversité offre un grand nombre de biens et services qui soutiennent notre vie.

    Or, la nature décline actuellement à un rythme sans précédent, avec un taux d’extinction des espèces qui s’accélère, provoquant dès à présent de graves effets sur les populations du monde entier. La nature est en crise en raison de la perte de biodiversité et d'habitat, du réchauffement climatique et de la pollution toxique. Ne pas agir, c'est faillir à l'humanité.

    Environ 60 % de toutes les maladies infectieuses chez l'homme sont des zoonoses, c'est-à-dire qu'elles nous parviennent par l'intermédiaire des animaux. Parmi les zoonoses apparues ou réapparues récemment on peut compter le virus Ebola, la grippe aviaire, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift, le syndrome respiratoire aigu soudain (SRAS), le virus du Nil occidental, la maladie virale de Zika et, maintenant, le coronavirus.

    Les scientifiques et les spécialistes du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont rassemblé les dernières données scientifiques sur le coronavirus. Bien que l'origine de l'épidémie et sa voie de transmission restent encore à approfondir, il est important de savoir que les facteurs de l'émergence des zoonoses sont les changements dans l'environnement, entre autres.

    Pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) et se protéger contre les futures menaces mondiales, une gestion saine des déchets médicaux et chimiques dangereux, une intendance solide et mondiale de la nature et de la biodiversité et un engagement clair à reconstruire en mieux, à créer des emplois verts et à faciliter la transition vers des économies neutres en carbone sont nécessaires. L'humanité dépend des mesures prises dès maintenant pour assurer un avenir résistant et durable.

    Entrée en vigueur en 1993, la Convention sur la diversité biologique a pour objectifs la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments constitutifs et de ses ressources génétiques, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent.

    Profondément préoccupée par l’appauvrissement continu de la diversité biologique dans le monde, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé proclamer le 22 mai, date de l’adoption du texte de la Convention, Journée internationale de la diversité biologique (A/RES/55/201).

     

    Plus d 'infos : https://www.un.org/fr/observances/biological-diversity-day

     

  • Rendez-vous aux jardins « Les jardins face aux changements climatiques ».

    Toute la journée

    https://rendezvousauxjardins.culture.gouv.fr/

  • Congrès REMPART

    Toute la journée

    Nouvelle Aquitaine

  • Journée Mondiale de l'Environnement "Une seule Terre"+ d'info

    Toute la journée

    Génération reforestation : Réimaginer. Recréer. Restaurer.

    Depuis trop longtemps, nous exploitons et détruisons les écosystèmes de notre planète. Toutes les trois secondes, le monde perd suffisamment de forêts pour couvrir un terrain de football et, au cours du siècle dernier, nous avons détruit la moitié de nos zones humides. Pas moins de 50 % de nos récifs coralliens ont déjà disparu et jusqu'à 90 % d'entre eux pourraient disparaître d'ici 2050, même si le réchauffement de la planète se limite à une augmentation de 1,5°C.

    Depuis trop longtemps, nous exploitons et détruisons les écosystèmes de notre planète. Toutes les trois secondes, le monde perd suffisamment de forêts pour couvrir un terrain de football et, au cours du siècle dernier, nous avons détruit la moitié de nos zones humides. Pas moins de 50 % de nos récifs coralliens ont déjà disparu et jusqu'à 90 % d'entre eux pourraient disparaître d'ici 2050, même si le réchauffement de la planète se limite à une augmentation de 1,5°C.

    La perte d'écosystèmes prive le monde de puits de carbone, comme les forêts et les tourbières, à un moment où l'humanité peut le moins se le permettre. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont augmenté pendant trois années consécutives et la planète est en passe de subir un changement climatique potentiellement catastrophique.

    L'émergence de la COVID-19 a également montré à quel point les conséquences de la perte d'écosystèmes peuvent être désastreuses. En réduisant la superficie de l'habitat naturel des animaux, nous avons créé des conditions idéales pour la propagation des agents pathogènes, dont les coronavirus.

    Face à ces défis, la Journée mondiale de l'environnement se concentre sur la restauration des écosystèmes et son thème est "Réimaginer. Recréer. Restaurer."

    La restauration des écosystèmes consiste à prévenir, à stopper et à inverser ces dommages - pour passer de l'exploitation de la nature à sa guérison. Cette Journée mondiale de l'environnement donnera le coup d'envoi de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, une mission mondiale visant à faire revivre des milliards d'hectares, des forêts aux terres agricoles, du sommet des montagnes aux profondeurs de la mer.
    Ce n'est qu'avec des écosystèmes sains que nous pourrons améliorer les moyens de subsistance des populations, lutter contre le changement climatique et stopper l'effondrement de la biodiversité.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/environment-day

    https://www.unep.org/fr/actualites-et-recits/communique-de-presse/la-suede-sera-le-pays-hote-la-journee-mondiale-de

     

     

     

  • Webinaire Animer un chantier+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Journées Européennes de l'Archéologie

    Toute la journée

    https://journees-archeologie.fr/

  • Journée de la Gastronomie Durable+ d'info

    Toute la journée

    Qu'est-ce que la gastronomie durable ?

    La gastronomie est parfois appelée « l’art de la table ». Cela peut aussi faire référence à un style de cuisine d'une région particulière. En d'autres termes, la gastronomie se réfère donc souvent à la nourriture et à la cuisine locales. La durabilité est l'idée que quelque chose (par exemple l'agriculture, la pêche ou même la préparation des aliments) est fait d'une manière qui ne gaspille pas nos ressources naturelles et peut être poursuivi dans le futur sans nuire à notre environnement ou à notre santé.

    La gastronomie durable, par conséquent, est une cuisine qui tient compte de la provenance des ingrédients, de la façon dont les aliments sont cultivés et dont ils arrivent sur nos marchés et éventuellement dans nos assiettes.

    Source : FAO 

     

    Le système de l'ONU au service de la gastronomie durable

    L’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Assemblée générale des Nations Unies invitent avec la collaboration des États Membres, des organismes des Nations Unies et les organisations internationales et régionales, ainsi que la société civile, à célébrer la Journée de la gastronomie durable afin d’attirer l’attention du public sur sa contribution au développement durable.

    Les initiatives de l'UNESCO relatives à une gastromonie durable comprennent, entre autres :

    • Le Réseau des Villes Créatives, mis en place en 2004 et à travers lequel les villes s’engagent à partager leurs bonnes pratiques et à développer des partenariats dans 7 domaines créatifs, parmi lesquels la gastronomie. 28 villes ont été jusqu'à aujourd'hui désignées Villes Créatives de Gastronomie.
    • La promotion de l'énergie propre pour les restaurants locaux, à savoir l'utilisation du gaz et de l'électricité plutôt que du charbon ainsi que l'utilisation du gaz naturel plutôt que du carbone;
    • La sensibilisation du public par le biais des chaînes de télévision et émissions télévisées gastronomiques et à travers des expositions culturelles alimentaires, destinées à l'industrie alimentaire et aux agriculteurs.

    Pour sa part, la FAO encourage les « régimes alimentaires verts » qui sont non seulement sains mais aussi durables. L'Organisation suggère que les pays qui ont des directives diététiques déjà en place pourraient envisager un processus d'intégration de la durabilité dans ces régimes.

    La FAO présente également en ligne des culture traditionnelles faisant connaître ainsi des cultures qui semblent être tombées dans l’oubli ou sont sous-exploitées malgré leurs remarquables qualités nutritionnelles ou gustatives.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/sustainable-gastronomy-day

     

     

  • Commissions et CA

    Toute la journée

  • Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins+ d'info

    Toute la journée

    Partout en France

    Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins reviennent les 25 et 26 juin 2022 avec le thème Être et renaître !

     

    Au cœur de nos préoccupations, nous vous proposons de mettre l’accent sur le bâti ancien réhabilité, restauré et réemployé, mais aussi le recyclage, la revalorisation de ses apparats et matériaux, et le renouveau de certains savoir-faire.
    Au XXIe siècle, le patrimoine prend une double valeur : en plus d’une valeur intrinsèque historique, il prend une valeur écologique en luttant contre le gaspillage des matériaux en évitant le suremploi du béton et des métaux, et contre le gaspillage de l’espace rural par l’étalement urbain.

    Moteur de développement durable et levier d’attractivité des territoires, nous voulons, avec ce thème, reconsidérer l’existant comme matière à usage(s).
    Ces JPPM mettront en lumière le patrimoine rural restauré, à l’usage réinventé, les savoir-faire et gestes du passé ou encore les matériaux réemployés, récupérés…

    Le quatrième week-end de juin, partout en France, plus de 1000 animations seront proposées autour de ce thème : randonnées, visites guidées, circuits de découverte, expositions, démonstrations de savoir-faire, conférences, marchés dégustations, animations jeune public et plein d’autres activités !

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site : https://www.patrimoinedepays-moulins.org


    #JPPM2022

    #JPPM

    #EtreetRenaitre

  • Journée des Châteaux+ d'info

    Toute la journée

    Une initiative des Résidences Royales Européennes

    Depuis 2001, les institutions en charge des musées de palais les plus prestigieux d’Europe se sont réunies pour former l’Association des Résidences Royales Européennes (ARRE), présidée par le Château de Versailles. Les 27 membres, représentant plus de 90 résidences royales dans 15 pays, s’attachent à préserver ensemble le patrimoine européen pour construire un avenir meilleur.

    En savoir plus sur l’ARRE

  • Journée Portes Ouvertes des Chantiers REMPART

    Toute la journée

  • Webinaire Financements des associations+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Concours Photos Amis de REMPART - fin des inscriptions

    Toute la journée

  • Journées Européennes du Patrimoine

    Toute la journée

    https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr/

  • La France en Transition #3

    Toute la journée

    https://anniversaire-odd.fr/

  • Semaine du Développement Durable

    Toute la journée

    https://www.education.gouv.fr/semaine-europeenne-du-developpement-durable-9416

  • Commissions et CA

    Toute la journée

  • Soirée des bénévoles REMPART (date à confirmer)

  • Journée des Enseignant(e)s+ d'info

    Toute la journée

    La Journée des enseignant(e)s a lieu chaque année pour célébrer les enseignants à travers le monde. Elle commémore la signature de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966 qui fixe les critères de référence relatifs aux droits et aux responsabilités des enseignant(e)s ainsi que les normes fixant leur formation initiale et continue, leur recrutement, leur emploi et les conditions d’enseignement et d’apprentissage. La Recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, adoptée en 1997, complète la Recommandation de 1966 pour y adjoindre le personnel de recherche et d'enseignement de l'enseignement supérieur. La Journée des enseignant(e)s est célébrée depuis 1994.

    La Journée mondiale des enseignants est organisée conjointement par l’UNICEF, l’Organisation internationale du Travail et l’Internationale de l’éducation.

     

    Plus d'infos : https://fr.unesco.org/commemorations/worldteachersday

     

     

  • Webinaire Chantier pour mineurs+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Journées Nationales de l'Architecture

    Toute la journée

    https://journeesarchitecture.culture.gouv.fr/

  • Journée Bilan de Chantiers

    Toute la journée

  • Salon International du Patrimoine Culturel : "Développement durable, ADN du Patrimoine"

    Toute la journée

    Carroussel du Louvre (https://www.patrimoineculturel.com/)

  • Webinaire Collecte de dons+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Semaine Européenne de la Réduction des Déchets+ d'info

    Toute la journée

    Coordonnée en France par l’ADEME, la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) est un « temps fort » de mobilisation au cours de l’année pour mettre en lumière et essaimer les bonnes pratiques de production et de consommation qui vont dans le sens de la prévention des déchets.

    Durant la dernière semaine du mois de novembre, tout le monde peut mener des actions de sensibilisation: les collectivités territoriales, les administrations, les associations, les entreprises, les établissements scolaires, les maisons de retraite, les hôpitaux… mais aussi les particuliers !

    Les porteurs de projet mettent en place des animations pour sensibiliser au fait de :

    • mieux consommer
    • mieux produire
    • prolonger de la durée de vie des produits
    • jeter moins

    Ces animations peuvent s’adresser au grand public ou bien à un public ciblé, comme les élus, les salariés, les étudiants, les scolaires…

    Les 6 grands thèmes d’actions de la réduction des déchets sont portés par la SERD :

    • Prévention des déchets (éco-conception, suremballage, produits jetables
    • Prévention des déchets dangereux
    • Prévention du gaspillage alimentaire
    • Promotion du compostage
    • Réemploi/Réparation/Réutilisation
    • Journée de nettoyage

     

    LA PRÉVENTION DES DÉCHETS : QUELS ENJEUX ?

    Aujourd’hui, chaque Français produit en moyenne 590 kg de déchets ménagers et assimilés par an. La quantité de déchets a doublé en 40 ans : nous achetons plus et plus fréquemment. Et les produits sont de plus en plus éphémères.

    Face à ce constat, la réduction des déchets est une démarche essentielle afin:

    • d’économiser les matières premières épuisables ;
    • de limiter les impacts sur l’environnement ;
    • de diminuer le coût des déchets pour chacun.

    La réussite de la réduction des déchets est donc basée sur la prévention des déchets, c’est-à-dire avant que celui-ci ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas!

     

    Plus d'infos : https://www.serd.ademe.fr/

    https://serd.ademe.fr/sites/default/files/guide-porteur-projet-serd-2021.pdf

     

  • Giving Tuesday

    Toute la journée

    https://givingtuesday.fr/

  • Journée Internationale des Personnes Handicapées+ d'info

    Toute la journée

    Contexte

    Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

    S'appuyant sur de nombreuses décennies de travail des Nations Unies dans le domaine du handicap, la Convention relative aux droits des personnes handicapées, adoptée en 2006, a fait progresser les droits et le bien-être des personnes handicapées. La mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et d'autres cadres de développement internationaux, tels que le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), la Charte sur l'inclusion des personnes handicapées dans l'action humanitaire (en anglais), le Nouveau programme pour les villes et le Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement ont tous pour objectif ultime la transformation de la société vers une société durable et résiliente pour tous.

    La Stratégie des Nations Unies pour l'inclusion du handicap

    Lors du lancement, en juin 2019, de la Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap, le Secrétaire général a déclaré que l’ONU devait montrer l’exemple et améliorer les normes et les résultats de l’Organisation en matière d’inclusion du handicap – dans tous ses domaines d’action, du Siège au terrain.

    La Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap offre une base devant favoriser l’accomplissement de progrès durables et de transformations dans la prise en compte de la question du handicap dans toutes les composantes de l’action de l’ONU. Par le truchement de cette Stratégie, les organisations du système des Nations Unies réaffirment que l’exercice plein et entier des leurs droits fondamentaux par toutes les personnes en situation de handicap fait partie intégrante, de façon inaliénable et indivisible, de l’ensemble des droits de la personne et des libertés fondamentales.

    Consciente de cet engagement, l’Assemblée générale a invité le Secrétaire général à lui présenter, à sa soixante-quinzième session, en 2020, le premier rapport complet sur les mesures prises par le système des Nations Unies pour prendre en compte la question du handicap et mettre en œuvre la Stratégie depuis son lancement. Le rapport présente les efforts déployés à l’échelle du système et les engagements pris collectivement afin d’ouvrir la voie à une évolution durable et porteuse de transformation pour les personnes handicapées au sein de l’Organisation.

    Comme la Stratégie a été lancée en 2019, le rapport de 2020 n’établit qu’un premier état de référence sur la question de l’inclusion du handicap dans tout le système. Il comporte des recommandations formulées pour amener le système à redoubler d’efforts dans ce domaine et définit des mesures concrètes destinées à aider les États Membres à appliquer la Convention relative aux droits des personnes handicapées et à atteindre les objectifs de développement durable, contribuant ainsi à édifier un système des Nations Unies plus inclusif pour toutes et tous.

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/day-of-persons-with-disabilities

     

     

  • Journée Internationale des Bénévoles et des Volontaires

    Toute la journée

    https://www.un.org/fr/observances/volunteer-day

  • Journée Mondiale de l'égalité des chances

    Toute la journée

    https://www.different-leaders.com/jmec/

  • Journée Mondiale du Climat

    Toute la journée

  • La Journée des Droits de l’Homme+ d'info

    Toute la journée

    La Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre, jour anniversaire de l’adoption en 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme, un document fondateur qui a proclamé les droits inaliénables de chaque individu en tant qu’être humain, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. Cette déclaration est la première reconnaissance universelle du fait que les libertés et les droits fondamentaux sont inhérents à tout être humain, qu’ils sont inaliénables et s’appliquent également à tous, que nous sommes tous nés libres et égaux en dignité et en droits. Ce document fondateur - traduit dans plus de 500 langues différentes - continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme.

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/human-rights-day

     

     

  • Webinaire de décembre (Thème à venir)+ d'info

    de 18h à 20h

    en ligne

    renseignements / information

    Réservé aux associations REMPART, lien disponible sur l'extranet :

    https://extranet.rempart.com/admin/media/117

     

  • Journée Internationale de la Solidarité Humaine+ d'info

    Toute la journée

    Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 nous donne la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Il répond aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Il est fondé sur la coopération à l'échelle internationale et la solidarité.

    La Journée internationale de la solidarité humaine est une journée pour :

    • célébrer notre unité et notre diversité ; 
    • rappeler aux gouvernements de respecter leurs engagements internationaux ; 
    • sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la solidarité ;
    • encourager le débat sur les façons de promouvoir la solidarité pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) ;
    • agir pour encourager de nouvelles initiatives pour lutter contre la pauvreté.

    Historique

    Le concept de solidarité a défini le travail des Nations Unies depuis la naissance de l’organisation. La création des Nations Unies a rassemblé les peuples et les nations du monde pour promouvoir la paix, les droits de l’homme et le développement économique et social. L’organisation a été fondée sur la base du principe de sécurité collective qui s’appuie sur la solidarité entre ses membres en vue de « maintenir la paix et la sécurité internationales ». C’est dans cet esprit de solidarité que l’Organisation des Nations Unies utilise la coopération pour résoudre les problèmes internationaux de nature économique, sociale, culturelle ou humanitaire.

    Dans la Déclaration du Millénaire, adoptée par les États Membres en l'an 2000, la solidarité est définie comme étant l'une des valeurs fondamentales qui doivent sous-tendre les relations internationales au XXIe siècle, aux côtés de la liberté, l'égalité, la tolérance, le respect de la nature et le partage des responsabilités. Les problèmes mondiaux doivent être gérés multilatéralement et de telle façon que les coûts et les charges soient justement répartis conformément aux principes fondamentaux de l’équité et de la justice sociale. Ceux qui souffrent ou qui sont particulièrement défavorisés méritent une aide de la part des privilégiés.

    La Journée internationale de la solidarité humaine sert à nous rappeler l’importance de la solidarité pour réaliser les objectifs internationaux, comme les programmes d’action des conférences internationales et les accords multilatéraux.

    L'ONU et la notion de solidarité

    Par sa résolution A/RES/57/265, l’Assemblée générale des Nations Unies a mis en place le Fonds de solidarité mondial, qui a été créé en février 2003 en tant que fonds d’affectation spéciale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Son objectif est d’éliminer la pauvreté et de promouvoir le développement humain et social dans les pays en développement, en particulier dans les franges les plus pauvres de la population.

    En 2006, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 décembre de chaque année Journée internationale de la solidarité humaine (résolution A/RES/60/209).

     

    Plus d'infos : https://www.un.org/fr/observances/human-solidarity-day