Savoirs et patrimoines en coteaux et landes de Gascogne

  1. Accueil
  2. REMPART, l'association
  3. Le réseau REMPART
  4. Nos associations locales
  5. Savoirs et patrimoines en coteaux et landes de Gascogne

Savoirs et patrimoines en coteaux et landes de Gascogne

Tel : 07 55 71 57 39

Email : savoirs.patrimoines.gascogne@gmail.com

retour à la liste complète

Adresse postale :

Savoirs et patrimoines en coteaux et landes de Gascogne
« Royal »
47250 Sainte Gemme Martaillac

Membre du réseau national d'éducation populaire REMPART, l'association est née en 2014 à l'initiative d'habitants de Martaillac. Travaillant avec l'Etat, les collectivités territoriales de la région et le tissu associatif et éconmique local, elle constitue constitue un forum visant à faire émerger de nouvelles initiatives sur les territoire des coteaux et landes de Gascogne. 

Un premier axe d'action de l'association est centré sur la restauration de l'église romane de Martaillac. Nichée au coeur des coteaux de Gascogne, l'église de Martaillac a une histoire liée à la conquête romaine de l'Aquitaine et à l'histoire du Pape Clément V. Cet édifice roman a été probablement construit en trois phases : un premier bâtiment datant de la période gallo-romaine, puis une reconstruction au XIe siècle et enfin une extension en grand appareillage au XIIIe siècle.

Comme beaucoup d'église romanes des coteaux de Gascogne localisées en dehors des bourgs, l'église a souffert d'un manque chronique d'entretien. Sa perrenité a étémenacée suite à l'effondrement de sa toiture dans les années 1970. Après une première phase de mobilisation des habitants de Martaillac dans les années 1980 pour dévégétaliser le site et une proection des têtes de murs par la commune, l'édifice en l'absence de toiture était de nouveau menacé. L'association s'est struturée pour développer des solutions de restauration de l'édifice mobilisant bénévolat, collecte de subventions, de dons et de matériaux. 

Un deuxième axe d'action de l'association consiste à dynamiser la vie culturelle locale à travers la transmission des savoirs universitaires, alternatifs ou pratiques. Le chantier estival de bénévoles sur l'église de Martaillac vise ainsi dans cette optique à promouvoir la transmission des techniques de rénovation du bâti traditionnel auprès des jeunes bénévoles internationaux et des habitants tout en oeuvrant à la rédécouverte des techniques ancestrales du bâti (taille de pierre, enduits et maçonnerie à la terre et à la chaux). Les bénévoles sont par ailleurs accueillis sur une ferme biologique et initiés aux savoirs paysans. L'association a aussi mis en place à Casteljaloux des cycles estivaux de conférences ouverts à tous et permettant de découvrir dans la convivialité les nouveaux horizons de la recherche et de la connaissance dans les sciences humaines, la philosophie, les sciences dures, l'économie ou les savoirs pratiques alternatifs (construction terre ...). Ces conférences s'inscrivent dans une démarche visant à développer les questionnements et initiatives éco-citoyennes. L'objectif de l'association est d'oeuvrer à la transmission des savoirs en vue de promouvoir un développement durable, harmonieux et conscient des enjeux portés par le siècle à venir.

Enfin, l'association oeuvre afin de tisser des ponts entre le monde universitaire/étudiant et le tissu associatif en faveur de patrimoine et du développement durable. Elle a ainsi participé au sein de l'Université Bordeaux Montaigne à la mise ne place de la certification "engagement étudiant en faveur du patrimoine".

L'association conduit un chantier estival de bénévoles afin de restaurer l'Eglise Saint-Pierre-ès-Liens de Martaillac. Cette église romane située sur un camp gallo-romain n'était plus entretenue depuis le tournant du XXème siècle. L'objectif premier de l'association est de sauver et restaurer ce lieu clé en collaboration avec le service patrimoine du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et l'Unité départementale de l'architecture et du patriomine. Chaque année une à deux équipes de bénévoles réunissant jeunes étrangers, étudiants, jeunes issus de foyers sociaux et habitants du territoire travaillent sous la direction de maçons tailleurs de pierre expérimentés.  Leur travail réalisé dans ce chantier ouvert à tous est valorisé dans le cadre de journées portes ouvertes. Cette valorisation vise à diffuser les techniques de  restauration du bâti ancien et à exporter au-delà de la commune des démarches de restauration s'inspirant du chantier de Martaillac. 

L'association conduit aussi  en collaboration avec des historiens du bâti du moyen-âge et des architectes une démarche expérimentale visant à découvrir et rediffuser les enduits chaux terre mobilisés durant la période antique et moyenâgeuse. 

 

L'association propose de dynamiser la vie culturelle locale à travers la transmission des savoirs  universitaires, alternatifs ou pratiques. Elle a ainsi mis en place à Casteljaloux des cycles estivaux de conférences ouverts à tous et permettant de découvrir les nouveaux horizons de la recherche et de la connaissance dans les sciences humaines, la philosophie, les sciences dures, l'économie ou les savoirs pratiques. Ces conférences sont animées dans la convivialité par des universitaires de renom invités dans le cadre d?un programme de conférences choisi les membres de l?association.
Le chantier estival de bénévoles sur l'église de Martaillac constitue aussi dans cette optique un pôle de transmission des techniques de rénovation du bâti traditionnel tant auprès des jeunes bénévoles internationaux que bénévoles  et visiteurs des locaux. Les bénévoles sont par ailleurs accueillis sur une ferme biologique et peuvent s'initier aux techniques de l'agriculture biologique. Ils peuvent aussi découvrir par le biais de randonnées découvertes et visites les milieux naturels et l'histoire des coteaux de Gascogne. 

 

Sites gérés par l'association